intrigue deux
the blood tournament
Impurs, we welcome you. We salute your courage and your sacrifice... and we wish you... A Happy Blood Tournament ! And may the odds be ever in your favor.


Partagez
 
Iron's walkyries (ft Caitlin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

s'adresse au peuple

Iron's walkyries (ft Caitlin) Empty
Invité
Dim 7 Mai - 17:56

Iron's walkyries
C'est dans le malheur, que l'on rencontre les plus beaux moments de bonheur.

Le soleil de Mai teintait encore le ciel alors que des bruits s'entrechoquaient à l'intérieur de la cour de la demeure des mcgregor. N'importe quel sorcier se serait surement inquiété face aux jérémiades et aux hurlements mais les habitants du district 2 avaient pris l'habitude depuis longtemps d'entendre de tels sons, galvanisant parfois leur curiosité au point de pousser l'audace de franchir le portail pour venir admirer les corps en action. Si les temps de paix s'étaient abattus comme une plaie sur le moral des purs qui résidaient en ces lieux, cela ne les empêchaient pas de conserver leurs plus vieilles traditions et moeurs. Car les fiers irlandais n'étaient sorcier à paresser, s'installant dans la mollesse et la paresse d'un fauteuil devant l'antre de la cheminée, une fois le travail terminé. Les soirées enivrantes passaient à la taverne ne servaient au final qu'à laisser leur inaction fomenter en eux jusqu'au moment où elle éclaterait, provoquant grabuges et exaltation de leur ardeur et rancœur. Ils ont toujours eu la trempe des guerriers, les fiers dragons verts d'Irlande du Nord. Et les landes vertes transparaissant sous les couches opaques des neiges tardives face à la chaleur des premiers rayons leurs manquaient cruellement. Alors, au lieu de faiblir, certains passaient la porte toujours ouverte de la résidence des mcgregor où la cour interne était le lieu de tous les regards dès que quinze heures sonnantes passaient. Une tête rousse au centre, voir plusieurs selon les humeurs, se déplaçaient en rythme, baguette ou arme plus moldue levée, affrontant alors un ennemi imaginaire dans un enchaînement frénétique où il se retrouvait seul, dans son monde enchanté. Dans certains cas, l'imaginaire se matérialisait sous les traits d'un pantin de bois enchanté bien plus agile et vif que n'importe quelle autre créature, rendant l'exercice plus complet et pratique. Parfois, l'adversaire était de chair et de sang, donnant alors un spectacle que plus grisant pour les spectateurs curieux qui risquaient un sortilège perdu ou pire encore, un duel pernicieux. Car le mcgregor a toujours été susceptible et s'il apprécie d'être reconnu à sa juste valeur, les moqueries ne sont que prétexte au carnage.

Au milieu des corps, la sorcière rousse tourne sur elle-même pour asséner le coup final à son ennemi qui recule de plusieurs pas dans un grognement désapprobateur. D'une main sur le sol, elle donne l'élan à son corps pour se relever et retourner au contact, ne laissant guère de répit au sorcier lui faisant face. Enivrée. Galvanisée. Chaque coup porté n'est qu'une façon d'expier la rage et la colère qui l'assaillent au quotidien. Du haut du deuxième étage, un pan de rideau s'écarte pour laisser apparaître le regard du père rentré qui ne s'attarde guère sur son rejeton, s'empressant de laisser le tissu regagner sa place. Son adversaire a beau être à terre, cela n'attire pas le regard approbateur tant rêvé. Touchée, la furie ferme les yeux un instant, encaissant le choc psychologique qui dédouble sa fureur, autant que le coup qui lui sera porté à l'estomac, suite à son inattention. Elle l'accuse en grimaçant, ramenée brutalement au présent, l'empêchant de trop s'épancher sur un passé amer qui n'était autre que le fil de sa vie. Ses prunelles ardentes se déposent sur le malheureux qui continue juste l'entrainement physique et elle se relève en faisant tourner le bout de bois dans ses mains, le regard plus sadique. Le sorcier prendra pour toutes les rancœurs qui assombrissent son cœur et la poussent toujours plus à se jeter plus près de la gueule du lion, là où l'adrénaline épanche sa soif et ne lui laisse guère le temps de penser. Bienheureuse adrénaline, si fidèle et si juste. De celle qui ne vous laisse aucune chance mais sait vous récompenser en vous laissant la vie sauve si vous survivez. Son cri de rage prévient son coup mais la passion est telle qu'elle fait sauter la défense du sorcier qui finit désarmé, à terre, le bâton de la furie sous la gorge. Elle s'arrête juste à temps pour ne pas lui arracher la glotte, se rappelant alors par les brefs sifflements des spectateurs que la réalité est loin derrière elle et que le malheureux n'ait en rien responsable. Elle se force à sourire, la walkyrie, pour détendre son adversaire dont la peur s'était nichée dans ses prunelles. Lui tendant sa main valide, elle l'aide à se relever, le remerciant d'une tape sur l'épaule avant de s'éloigner pour se désaltérer.



black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Caitlin McGregor
Caitlin McGregor

s'adresse au peuple
in town since : 28/02/2017
howlers : 323
silver sickles : 3
two way mirror : Jezabel Lancaster, the queen mother.
avatar : Jessica Chastain
credits : lux aeterna, tumblr, artur
staff g1♕

Iron's walkyries (ft Caitlin) Empty
staff g1
Mar 23 Mai - 19:03
L'observation est l'un des moyens qui a permis aux hommes d'avancer plus loin. Les scientifiques ont donné des jours et des heures à regarder, ils se sont appropriés le temps, pour s'approprier les mécanismes de la vie. Caitlin est née McGregor. De front et d'armes, elle n'est pas née dans la discrétion. Des pleurs qui ont brisé une nuit, ou un jour, peu importe. Mais elle n'a jamais cherché à faire porter le fardeau de son nom à quelqu'un d'autre, elle n'a jamais déçu. Fille prodige, elle n'a jamais entiché les valeurs de la famille que par son égoïsme et son attrait pour la luxure. Cette luxure qui l'a emmenée dans les bras de l'inceste et de la vilenie. Les secrets sont bien gardés. Ils sont des vases fleurissants que l'on entretient chaque jour. Peu importe que l'on reconnaisse ou non ses péchés, les feuilles grandissent jour après jour, jusqu'à emplir un espace qui ne leur était pas désiré. Jusqu'à ce qu'on les coupe, que l'on rompe à la moelle toute la noirceur d'une histoire.

D'autres enfants n'ont pas la chance d'être des prodiges. Ils doivent travailler comme des bêtes pour atteindre un niveau auquel jamais ils n'ont jamais qu'osé y  rêver. Caitlin n'a jamais été d'une grande pédagogie. Elle n'a jamais réellement cherché à aider un enfant en difficulté qu'en l'humiliant et en l’affligeant de corvées toujours plus dures. Peut-être est-ce la méthode qu'ils auraient dû utiliser avec Moira. L'égo de Caitlin la regardant lui fait penser qu'elle a mis bien trop longtemps à atteindre un niveau aussi médiocre. Bien sûr qu'elle ferait dix fois mieux qu'elle, elle en est convaincue, à tord ou à raison.

Lorsque la jeune femme s'approche de la fontaine, Caitlin surgit dans son dos. « Tu te ferais écraser, dans une vraie bataille. » Toujours dans le positif, Caitlin. La détermination des McGregor et la relation qu'elle a avec la jeune femme lui font penser que celle-ci ne baissera pas les yeux, malgré les critiques. Ceci dit, Caitlin n'est pas spécialement d'humeur à boire un thé. D'une main, elle saisit l'épaule de sa jeune cousine, et la renverse à terre sans aucune délicatesse. Elle l'appuie au sol, dans une position sommaire, et s'approche d'elle pour lui souffler avec amusement : « Tu es bien trop lente. »
Revenir en haut Aller en bas
 
Iron's walkyries (ft Caitlin)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Iron man
» Iron Bull, la voie du Qun
» SGU en Français !
» Iron Man
» Présentation Pénélope Stark ~ /non pas Sansa la soeur d'Iron u.u/

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum